Quels maux la valériane peut-elle traiter ?

Le recours aux plantes pour se soigner est aussi vieux que l’histoire du monde. Depuis la préhistoire, certaines plantes étaient déjà connues pour leurs vertus thérapeutiques. Elles servaient aussi bien dans le traitement que la prévention de certaines maladies. La phytothérapie est l’utilisation des plantes à des buts thérapeutiques. Une des herbes bien connues en phytothérapie est la valériane. Elle est utilisée depuis très longtemps et est toujours présente pour le traitement de certains maux. Dans cet article, allons à la découverte de la valériane et des maux qu’elle peut soigner.

Qu’est-ce que la valériane ?

La valériane est une plante médicinale connue sous plusieurs noms notamment ‘‘Herbe à la meurtrie’’ ou ‘‘Herbe de Saint-Georges’’. Son nom scientifique est Valeriana Officinalis, une plante herbacée de la famille des Caprifoliacées. Ses racines aussi bien que ses feuilles sont utilisées pour leurs effets anxiolytiques et sédatifs. Elle se présente comme un rhizome gris-jaune longue généralement de 40 à 200 centimètres. Ses feuilles sont caulinaires et se composent de pennes aiguës et dentées. Les racines sont la partie la plus utilisée. La valériane préfère pousser dans les sols frais, les bords de cours d’eau et les fosses généralement. Elle a une composition chimique particulière. Cela permet d’en extraire les acides sesquiterpéniques, les valépotriates, les huiles essentielles et les lignanes.

Utilisation de la valériane

Dans les temps anciens, les médecins de la Grèce antique prescrivaient déjà la valériane dans le traitement de l’insomnie. C’est une plante principalement utilisée comme alternative aux anxiolytiques et aux somnifères. C’est une plante riche en huiles essentielles reconnue pour le traitement des troubles du sommeil, de l’anxiété et de l’agitation nerveuse. Généralement, la valériane se présente sous forme de poudre que l’on peut utiliser directement. Selon certains avis, la forme sèche de la valériane est bien plus riche en principes actifs que les autres formes notamment les décoctions ou la tisane. La dose de valériane à utiliser est fonction du mal à soigner et de l’intensité de celui-ci.

Les maux soignés par la valériane

La valériane s’utilise dans certains cas pour soigner l’arythmie et combattre les palpitations. Elle est aussi utilisée dans le traitement de l’épilepsie et des convulsions épileptiques. C’est donc une plante qui permet de soulager les douleurs musculaires, les spasmes et les névralgies. La plante valériane est aussi reconnue comme abaisseur de la tension artérielle. Chez bien des femmes, la valériane est indiquée dans l’atténuation des douleurs menstruelles. La poudre de la valériane diluée dans un bain est capable de soulager certaines affections cutanées notamment l’acné. À bonne dose, elle agit efficacement sur les troubles de l’humeur.

Effets secondaires de la valériane

La valériane est reconnue pour ses multiples effets anxiolytiques et sédatifs mais peut, dans certains cas, présenter des effets secondaires. Les effets indésirables les plus souvent constatés après utilisation de la valériane sont la somnolence, le vertige, l’irritabilité, ou les céphalées. Des troubles gastroentérologiques peuvent aussi s’observer comme les vomissements, les nausées ou les douleurs abdominales. Dans certains cas, des troubles neurologiques peuvent survenir pendant ou après un traitement à la valériane. C’est pour cela qu’un avis médical est toujours important.