Diabète gestationnel : dangers et moyens de traitement

Le diabète est l’une des maladies qui émergent sans cesse. Sa prévalence augmente fortement et partout dans le monde. Il n’épargne personne même la femme enceinte. La catégorie de diabète qui touche les femmes enceintes est appelé ‘‘diabète gestationnel’’. Quels sont ses dangers et comment se traite-il ? Cet article vous répond.

Qu’est-ce que le diabète gestationnel ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le diabète gestationnel est «un trouble de la tolérance glucidique conduisant à une hyperglycémie de sévérité variable, débutant ou diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse». Cette catégorie de diabète n’a pas toujours rapport avec la grossesse. Elle est parfois antérieure à la grossesse et c’est durant les examens de la grossesse qu’elle est dépistée. Quand les mesures idoines ne sont pas prises, les conséquences peuvent se révéler désastreuses pour la mère tout comme le bébé.

Quels sont les dangers du diabète gestationnel ?

Si le diabète gestationnel n’est pas pris en charge très tôt, il entraîne plusieurs risques.

• Pour la mère

– Des complications périnatales : il est prouvé que les femmes souffrant de cette maladie subissent de graves complications. Il y a une très forte chance pour elle d’accoucher par césarienne. L’hémorragie de la délivrance risque d’être abondante.

– Une anxiété liée à l’annonce de l’existence de la maladie.

– Un récidivisme de la maladie : lors de la prochaine grossesse, il est possible que la femme enceinte souffre encore du diabète gestationnel.

– Un grand risque d’hypertension artérielle gravidique.

– Une infection : il y a un fort risque d’infection surtout urinaire.

– À long terme, le diabète gestationnel peut devenir un diabète de type 2.

 

• Pour le bébé

– Une prématurité

– Une macrosomie : dans ce cas, le poids du bébé est supérieur à 4 kg. Cela rend l’accouchement difficile. L’épaule de l’enfant empêche la délivrance. Les médecins n’ont d’autre choix que de faire recours à des techniques instrumentales. Ces techniques risquent de causer d’autres problèmes à l’enfant : fracture de la clavicule, lésion du plexus brachial, paralysie des membres supérieurs.

– Hydramnios

– Hypoglycémie et jaunisse à la naissance

– Risque de malformation

– À long terme, l’enfant pourrait devenir obèse, connaître un surpoids ou devenir carrément un diabétique.

Comment traite-on le diabète gestationnel ?

Pour éviter tous les dangers cités plus haut, il est essentiel de changer son alimentation. Un spécial menu Diabète gestationnel est ce qu’il faut adopter en premier. Ce menu est constitué de 2 000 calories au quotidien divisées en trois repas et deux collations. Des activités physiques adaptées à la grossesse sont aussi recommandées. S’il arrivait que dans un intervalle de dix jours la glycémie ne chute pas, alors une insulinothérapie sera demandée par le médecin. C’est une injection d’insuline qui se fait à l’aide de seringue, d’un stylo à injection.